fbpx

L’interview du savoir-faire : Marion – Bijoutière

L’interview du savoir-faire : Marion – Bijoutière

L’interview du savoir-faire : Marion – Bijoutière

BONJOUR MARION, POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER ?

Bonjour, je suis Marion, 25 ans, originaire de la ville de Châteauroux dans le Centre-Val de Loire.
J’ai quitté ma région pour entamer mes études de bijouterie en 2013, direction l’IBS, l’Institut de Bijouterie de Saumur pour commencer un CAP, puis l’année suivante j’ai pu poursuivre avec un diplôme en alternance : la Mention Complémentaire en joaillerie et c’est aussi en 2014 que j’ai pu faire mes premiers pas en entreprise, ici même dans cet Atelier.

J’ai terminé mes études par un Brevet des Métiers d’Art au Lycée Professionnel Amblard à Valence, et j’ai de nouveau rejoint l’Atelier qui m’a formé dès mes débuts.

POURQUOI LE MONDE DE LA BIJOUTERIE ?

J’ai toujours adoré le travail manuel. Mettre mes mains au service d’un domaine qui allie la force et la résistance du métal à la minutie et la patience de ce métier. Transformer la matière en quelque chose d’unique.

J’aime aussi l’idée de réparer des bijoux qui ont une forte symbolique pour une personne ; lui donner une seconde vie c’est un peu comme réparer le souvenir qui est lié au bijou.

VOTRE ÉTAPE PRÉFÉRÉE EN BIJOUTERIE ?

J’aime l’étape de la soudure : c’est un peu l’étape cruciale et décisive, celle qui doit être la plus précise et propre possible, celle qui sera déterminante pour pouvoir dire que le bijou sera réparé s’il était cassé, celle qui assemblera bien droits les éléments d’une nouvelle fabrication, celle qui fera toute la solidité du bijou.

VOTRE BIJOU MARIUSSE & BONNET PRÉFÉRÉ ? ET POURQUOI ?

La bague Spring avec sa couleur éclatante et son côté végétal. C’est aussi la toute première bague que j’ai pu voir naître pour la collection Les Quatre Saisons, la première éclosion, ce qui lui donne encore plus de valeur à mes yeux.

ET POUR TERMINER, UNE ANECDOTE QUI VOUS A MARQUÉE DURANT VOTRE PARCOURS EN BIJOUTERIE ?

Sans aucun doute, notre participation à la réalisation du vélo le plus cher du monde pour le festival de Cannes 2018 ! Le cadran de ce vélo était orné de logos et de lettres en or sertis de saphirs et diamants, un défi de taille ! Tout l’Atelier a joint ses compétences pour réaliser cette prouesse joaillière qui fût exposée dans le célèbre Hôtel Martinez, sur la Croisette.  Une expérience mémorable, ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance de réaliser un vélo si précieux !

 

Pour découvrir notre équipe de bijoutier-joaillier passionnés, rendez-vous sur nos autres articles de blog et sur notre compte Instagram @mariusse_bonnet

error: Le contenu de ce site est protégé.